Estimer ma future mensualité

Finaliser ma Simulation

Gratuit, immédiat et sans engagement

Dernière modification le

Les méthodes pour être motorisé à partir de 59 euros par mois

Dans les faits, il est possible de conduire une voiture neuve à partir de 59 euros par mois avec ou sans apport (voire moins) en cumulant toutes les aides (bonus écologique, prime à la conversion, subvention de l’État au titre de la transition énergétique). Plusieurs types de financement le permettent : le leasing (LOA et LLD) ou les crédits à la consommation.

Types de financementLeasing et crédits à la consommation
Types de leasingLOA, LLD et leasing social
Types de crédits consoCrédit auto, micro crédit, prêt personnel
Types de véhicules éligiblesElectrique, thermique et hybride

Les sources de financements possibles pour acheter une voiture à 59 euros par mois sans apport

LOA

LLD

Leasing social

Crédits conso

Tout le monde n’a pas la possibilité de financer l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion sans recourir à un crédit. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas forcément nécessaire de débourser un apport financier pour concrétiser son projet.

Il est en effet possible de mobiliser différentes solutions de financement ainsi que des aides, selon le type de véhicule choisi et ses revenus (bonus écologique, subvention de l’État, prime à la conversion lorsque l’on se sépare d’un vieux véhicule thermique).

Le projet peut en effet être financé par une LOA (Location avec option d’achat), une LLD (Location longue durée) ou un crédit classique.

Les solutions de leasing

Types de leasingLOALLDLeasing social
DuréeJusqu’à 6 ansJusqu’à 6 ansJusqu’à 5 ans
Achat du véhiculeOuiNonNon

💡 Notre avis sur le leasing

Le leasing est un bon compromis pour changer de voiture souvent. La reprise du véhicule ou les aides font office de premier loyer. Le leasing offre une certaine souplesse dans le choix des mensualités, la durée de location, le choix du véhicule et le choix des garanties.

Le loyer englobe tout, à la fois la valeur de la voiture, de nombreux frais d’entretien, des garanties d’assistance voire d’assurance et certains frais de location. En revanche, le coût du véhicule s’avère moins rentable qu’un achat au moyen d’ un crédit.

  • Avec ou sans apport
  • Loyer plus bas qu’une mensualité
  • Contrat d’entretien inclus
  • Tout type de véhicule, neuf ou d’occasion
  • Option d’achat avec la LOA et valeur de rachat connue à l’avance
  • Kilométrage limité et dépassement onéreux
  • Dépréciation du véhicule parfois surévaluée
  • Coût du véhicule plus cher qu’à l’achat même s’il est financé par un crédit

La location avec option d’achat (LOA) : la possibilité de devenir propriétaire de sa voiture en fin de contrat

La Location avec option d’achat est un contrat de location avec ou sans apport. Cependant, elle fait partie des crédits à la consommation (droit de rétractation, TAEG, indemnités de résiliation). Elle est donc régie par le code de la Consommation.

Son fonctionnement est simple : le véhicule est loué pour une durée déterminée à l’avance. Le loyer dépend de plusieurs paramètres : la valeur du véhicule, le montant du premier loyer et/ou du dépôt de garantie, le nombre de loyers, le nombre de kilomètres qui seront parcourus chaque année, les garanties éventuellement souscrites.

À la fin du contrat, le véhicule est soit restitué, soit acheté. Le montant du dernier loyer correspondant à sa valeur résiduelle est fixé à l’avance et contractualisé.

Même s’il n’est que locataire, le conducteur doit régler la carte grise, les contrôles techniques, l’entretien du véhicule (sauf si un contrat d’entretien est inclus), l’assurance du véhicule. Il est possible d’acheter par anticipation le véhicule avant le terme de la location si le contrat le prévoit. Des frais peuvent être facturés.

La location longue durée (LLD) : un budget 100% maîtrisé

La location longue durée fonctionne sur le même principe que la LOA sauf que le véhicule est obligatoirement restitué à la fin du contrat. Il n’y a pas d’option d’achat. La LLD n’est pas soumise non plus à la réglementation des crédits à la consommation.

Le loyer est calculé en fonction de la valeur du véhicule, de sa valeur résiduelle à l’issue du contrat, du montant du premier loyer et/ou du dépôt de garantie, de la durée de la location, du kilométrage annuel, des services et des prestations inclus.

Plusieurs options peuvent être incluses dans le contrat : extension de garantie, entretien, assurance, etc. En revanche, la carte grise est à la charge du conducteur.

Le contrat peut prévoir le paiement d’une indemnité en cas de destruction ou de vol. Si le véhicule n’est pas restitué en parfait état ou si le forfait kilométrique est dépassé, des frais sont facturés.

Location avec option d’achat (LOA) ou location longue durée (LLD) ?

Le montant des loyers en LLD est plus bas qu’en LOA, et les frais d’entretien sont inclus. Avec la LOA le contrat d’entretien est souvent en supplément. En cas de levée de l’option d’achat, le conducteur doit s’acquitter d’une dernière mensualité dont le montant équivaut entre 35% et 50% du coût total de la LOA.

Si un crédit est souscrit pour payer ce dernier loyer, le prix du véhicule sera augmenté du montant des intérêts. La LLD n’est pas plus rentable : le premier loyer majoré (jusqu’à 35% du prix du véhicule) est perdu.

Le leasing social : un coup de pouce sous conditions aux plus modestes

Le leasing social est un mode de financement mis en place par le gouvernement d’Emmanuel Macron dans le cadre de la transition énergétique. Il est volontairement très ciblé puisque l’objectif est de permettre aux ménages les plus modestes de renoncer à leur véhicule thermique au profit d’un véhicule propre, et plus largement de développer par cette mesure le parc des véhicules électriques en France.

L’état vise ainsi grâce au leasing social le financement de 100.000 véhicules électriques par an à partir de 100 euros par mois hors assurance.

Les avantages sont nombreux :

  1. Le premier d’entre eux est que le véhicule peut être neuf ou d’occasion ce qui permet de diminuer son budget
  2. Le deuxième est qu’il peut être financé soit en LOA soit en LLD
  3. Le troisième est qu’il bénéficie d’aides financières comme le bonus écologique à laquelle peut s’ajouter une subvention plafonnée à 16% du prix du véhicule ou encore la prime à la conversion

Pour un véhicule électrique neuf par exemple, l’aide peut atteindre 13.000 euros : bonus écologique de 7.000 euros + enveloppe de l’état jusqu’à 5.000 euros. Pour un véhicule d’occasion, l’aide peut atteindre 6.000 euros entre le bonus écologique et la subvention, ce qui est négligeable dans un plan de financement.

Derniers avantages et non des moindres : le premier loyer est pris en charge par l’état qui s’engage aussi à assurer les loyers impayés.

Pour bénéficier du leasing social, le revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser 14.000 euros, ce qui limite drastiquement le nombre de bénéficiaires. De plus, les véhicules éligibles doivent répondre à des critères précis : le prix du véhicule est plafonné à 47.000 euros et il doit respecter le bonus CO2 donc ne pas peser plus de 2.4 tonnes.

Selon nos sources, le leasing social devrait profiter à 20.000 foyers seulement. Autre contrainte : il n’est pas possible de cumuler plus de deux aides.

Le crédit conso : la liberté de moduler ses mensualités

Types de créditCrédit autoMicro créditPrêt personnel
MontantJusqu’à 75.000€Jusqu’à 5.000€Jusqu’à 75.000€
DuréeJusqu’à 120 moisJusqu’à 36 moisJusqu’à 84 mois
TauxEn moyenne 5%Jusqu’à 21%Jusqu’à 18%

Le crédit à la consommation permet de devenir propriétaire d’un véhicule neuf ou d’occasion. Il peut être contracté avec ou sans apport dans la limite de 75.000 euros remboursables sur 120 mois maximum. Plusieurs paramètres permettent d’adapter sa mensualité à son budget : le montant de l’apport, le montant du véhicule et la durée de remboursement.

💡 Notre avis sur le crédit classique

Le crédit classique est le financement le plus rentable à condition de bien comparer les taux d’intérêt et de limiter la durée de remboursement. En cas de remboursement anticipé avant le terme du contrat de prêt, des indemnités ne seront facturées que si le solde restant dû est supérieur à 10.000 euros. Dans ce cas, les pénalités sont encadrées par loi et ne peuvent pas dépasser 1% de la somme à payer.

  • Etre propriétaire de son véhicule
  • Liberté de le vendre à tout moment et de rembourser son crédit
  • Plus rentable qu’un leasing
  • Dépréciation du véhicule entre 15 et 25% dès la première année, entre 5 et 10% les années suivantes
  • Charges d’entretien
  • Coût du crédit

Le crédit auto : un crédit affecté nécessitant obligatoirement une facture

Jusqu’à 75.000€

Entre 2 mois et 120 mois

Taux entre 0.20% à 18.49%

Justificatifs nécessaires

Le crédit auto est soumis à la réglementation des prêts à la consommation affectés. À ce titre, l’emprunteur doit fournir un bon de commande ou une facture du véhicule pour justifier l’utilisation du capital emprunté. La durée de remboursement est très étendue, jusqu’à 120 mois, ce qui permet de réduire le montant de la mensualité.

Toutefois, il faut garder à l’esprit que la durée du contrat impacte fortement le coût du crédit, donc la valeur d’achat du véhicule. Par ailleurs, après 5 ans, l’usure du véhicule nécessite des réparations qui viendront alourdir le budget. C’est pourquoi la durée moyenne des contrats de prêt se situe autour de 60 mois.

Le micro crédit personnel : pour un véhicule d’occasion limité à 5.000 euros

Jusqu’à 5.000€

Accessible à tous

Déblocage des fonds immédiat

Sans justificatifs

Le micro crédit est une solution pour l’achat d’un véhicule d’occasion dont le prix est limité à 5.000 euros.

Financer son véhicule avec un micro crédit social

Le micro crédit social s’adresse aux personnes exclus du crédit bancaire. Il est destiné à favoriser le retour à l’emploi (en tant que salarié ou par la création d’une entreprise). Son montant peut aller jusqu’à 8.000 euros.

À l’instar de tout crédit à la consommation, il est soumis à un taux d’intérêt et il est attribué sous réserve d’une capacité de remboursement suffisante. Le parcours pour l’obtenir est différent du parcours bancaire traditionnel : l’emprunteur doit s’adresser à une structure sociale type ADIE ou Resto du Cœur par exemple pour faire sa demande.

Le prêt personnel : un prêt jusqu’à 75.000 euros sans preuve d’achat

Le prêt personnel est un financement totalement libre, l’emprunteur utilise les fonds sans avoir à fournir la preuve de ses dépenses. Le capital emprunté est plafonné à 75.000 euros remboursables jusqu’à 120 mois.

Estimer ma mensualité

Sans engagement avec réponse immédiate et réception des fonds en 24h

Quelle voiture choisir dans le contexte géopolitique et climatique actuel ?

Si le gouvernement met l’accent sur les véhicules tout électrique au titre de la transition énergétique, elles produisent 3 fois moins de CO2, il faut garder néanmoins à l’esprit que leur empreinte écologique et sociale est lourde du point de vue de leur fabrication, le prix reste élevé et leur recharge pose des problèmes notamment en ville.

Parmi les points positifs, elle est certes silencieuse et demande peu d’entretien. Parmi les points négatifs, l’énergie dont elle a besoin n’est actuellement pas verte et se pose la question de la gestion des déchets lorsque la batterie arrive en fin de vie.

Les véhicules hybrides allient la technologie de deux moteurs, électrique et thermique. Ils peuvent donc être un meilleur compromis selon leur utilisation. Sur le plan énergétique, ils permettent de réduire la consommation de carburant jusqu’à 40% selon les modèles, ils émettent également 40% de CO2 en moins.

L’entretien est beaucoup moins important que pour un véhicule thermique puisque le moteur thermique est moins sollicité. Et les véhicules hybrides non rechargeables ne posent aucun problème d’autonomie. En termes de vitesse en revanche, les modèles hybrides rechargeables Plug-in Hybrid sont plus rapides, ils peuvent atteindre en tout électrique jusqu’à 135 km/heure.

Contrairement aux idées reçues, les véhicules thermiques nouvelle génération affichent une vignette Crit’air 1, ce qui équivaut à la catégorie des véhicules les plus propres après la vignette verte.

Leur inconvénient majeur est leur coût d’utilisation en regard du prix du carburant, sans compter que les réserves de pétrole ne sont pas inépuisables et que pour créer la demande et donc maintenir les prix élevés, la production diminue.

Notre sélection de voitures à partir de 35 euros par mois sans apport

Modèles de voitureTypes de voituresMensualitésPremier loyer
Citroën Ami électrique sans permisElectrique34.99€3.757€
Nissan électrique Leaf AcentaElectrique37€11.000€
Citroën C3 électriqueElectrique99€
Fiat 500 PrimaElectrique99€
Dacia SanderoThermiqueA partir de 47€
Kia PicantoThermiqueA partir de 77€800€
Toyota AygoThermique65€
Fiat Panda Cross HybridHybride160€
Suzuki Ignis HybridHybride139€2.790€
Renault Clio Full HybridHybride126€

Les voitures électriques à partir de 34.99 euros par mois

Modèles de voitureTypes de voituresMensualitésPremier loyer
Citroën Ami électrique sans permisElectrique34.99€3.757€
Nissan électrique Leaf AcentaElectrique37€11.000€
Citroën C3 électriqueElectrique99€
Fiat 500 PrimaElectrique99€

💡 Notre avis sur les voitures électriques

Les conditions financières sont intéressantes pour qui bénéficie du maximum d’aides financières entre le bonus écologique et la prime à la casse. À défaut, un apport conséquent sera nécessaire pour bénéficier d’une mensualité aussi réduite.

De plus, à ce prix-là, inutile de rechercher la performance en termes d’autonomie même si l’homologation WLTP est bien plus fiable que le NEDC (homologation datant des années 1970!). Toutes les batteries auront une puissance maximale de 40kWh.

L’autonomie annoncée dépend de la conduite et du sol, avec ou sans relief. Sur l’autoroute où l’on roule bien plus vite que sur une nationale ou en ville, une autonomie annoncée de 395 km sera plus réduite, entre 180 et 220 km.

1. La Citroën Ami électrique sans permis

La Citroën Ami électrique, voiture sans permis, s’affiche à 34.99 euros par mois dans le cadre d’une LLD sur 48 mois avec un kilométrage de 10.000km par an. Le premier loyer s’élève toutefois à 3.757 euros auquel on ne peut déduire qu’un bonus de 900 euros.

Ce véhicule qui peut certes être conduit dès l’âge de 14 ans pour peu que l’on soit titulaire du permis AM n’a qu’une faible autonomie de 75km pour une vitesse limitée à 45 km/heure. Pour recharger sa batterie, il faut compter 3 heures. On ne la conseille donc que pour de courts trajets en ville.

2. La Nissan électrique Leaf Acenta

La Nissan Leaf Acenta s’acquiert en LOA pour une durée de 37 mois à partir de 99 euros par mois. Le premier loyer de 11.000 euros peut être couvert par le bonus écologique et la prime à la conversion si un diesel ou une essence est repris. Sur cette durée, le kilométrage est plafonné à 30.000 kilomètres.

En LLD, elle est proposée à 130 euros par mois sans aucun apport avec les mêmes conditions de durée et de kilométrage que la LOA. Pour en bénéficier, il faut pouvoir cumuler un bonus écologique de 7.000 euros et une prime à la conversion de 2.500 euros.

Cette berline ne manque pas d’atouts ne serait-ce que sur le plan sécuritaire. Elle propose en effet de nombreuses fonctionnalités : aides à la conduite, alerte anti-collision, surveillance angles morts, freinage intelligent, essuie-glace à déclenchement automatique, etc. La batterie (40 KWh) propose une autonomie entre 270 et 385km selon l’utilisation.

3. La nouvelle Citroën C3 électrique

Proposée au prix de 23.300 euros dans sa version de base avant réductions liées au bonus écologique et à la prime de conversion , la C3 électrique s’acquiert en LLD de 36 mois et 30.000 km pour 99 euros par mois.

Elle figure parmi les meilleures options financières du marché de l’électrique pour maintes raisons. Sa batterie de 44kWh permet d’atteindre une autonomie de 320km.

Elle dispose en outre de fonctionnalités intéressantes en série : climatisation, radars de recul, aide au maintien dans la voie, reconnaissance des panneaux, alerte à la vigilance conducteur, régulateur de vitesse, rétroviseur électrique.

4. La nouvelle Fiat 500 Prima

La célèbre Fiat 500 modèle électrique de base s’affiche également à partir de 99 euros par mois en LLD de 37 mois avec 30.000 kilomètres, déduction faite d’un bonus écologique de 7.000 euros et d’une prime à la casse de 2.500 euros.

Elle offre jusqu’à 320 kilomètres d’autonomie en WLTP, 460km en ville en WLTP et même 50km d’autonomie en 5 minutes de recharge seulement. Elle bénéficie de la conduite assistée niveau 2, du système Uconnect™ 10,25” et d’un toit vitré panoramique.

Notre sélection de modèles thermiques à partir de 47 euros par mois

Modèles de voitureTypes de voituresMensualitésPremier loyer
Dacia SanderoThermiqueA partir de 47€
Kia PicantoThermiqueA partir de 77€800€
Toyota AygoThermique65€

Les véhicules thermiques ont peu d’avenir, leur vente sera interdite dès 2035 dans toute l’Europe. Les modèles plus lourds seront même taxés dès 2024 selon les annonces du gouvernement français.

💡 Notre avis sur les voitures thermiques

Le leasing est bonne une solution pour ces petites berlines thermiques à condition qu’elles soient adaptées à l’usage qu’il en sera fait, les forfaits kilométriques de base sont restreints. Mais il est toujours possible de demander davantage en payant plus.

À l’achat, elles restent moins chères que les voitures électriques ou hybrides et, sur le plan de la pollution, n’oublions pas que leur vignette Crit’Air est en catégorie 1, ce qui reste tout à fait bien.

1. La Dacia Sandero

Dacia offre plusieurs solutions de leasing à partir de 47 euros par mois avec la prime à la conversion ou à partir de 131 euros par mois sans la prime en LOA pour la version Sandero essence. Elle existe en version GPL/essence à partir de 57 euros par mois en LOA toujours avec la prime à la conversion (30% d’économie à la pompe par rapport à la version essence).

2. La Kia Picanto

La KIA Picanto version Motion s’acquiert en LLD de 49 mois (forfait de 50.000km) à partir de 77 euros par mois après un premier loyer de 800 euros et une prime à la conversion de 1.500 euros déduite.

3. La Toyota Aygo

La Toyota Aygo s’affiche à partir de 65 mois en LLD, entretien inclus. La location durera 37 mois pour un forfait kilométrique de 30.000km seulement.

Notre sélection de modèles hybrides à partir de 100 euros par mois

Modèles de voitureTypes de voituresMensualitésPremier loyer
Fiat Panda Cross HybridHybride160€
Suzuki Ignis HybridHybride139€2.790€
Renault Clio Full HybridHybride126€

💡 Notre avis sur les voitures hybrides

Les voitures hybrides non rechargeables sont à préférer si l’essentiel de son usage est la route ou l’autoroute. En ville, une hybride rechargeable sera plus économe en énergie.

1. La Fiat Panda Cross Hybrid

La Fiat Panda Cross est l’hybride la plus accessible du marché. Elle s’affiche à partir de 6.990 euros dans sa version de base avec une prime à la conversion de 4.000 euros. En leasing, il est possible de la conduire dès 160 euros par mois.

2. Le Suzuki Ignis Hybrid

La nouvelle Suzuki Ignis Hybrid est équivalente à l’achat (13.390 euros pour la version de base) mais en LLD elle est accessible à partir de 139 euros sur 37 mois avec un premier loyer de 2.790 euros et une prime à la conversion de 1.500 euros.

Ce mini SUV conçu pour la ville bénéficie d’une technologie hybride non rechargeable. La batterie est rechargée au moment de la décélération et du freinage.

3. La Renault Clio Full Hybrid

La Clio version hybride non rechargeable E-Tech 140 se trouve d’occasion (modèle 2021) à partir de 126 euros par mois à l’achat avec une garantie de 12 mois. Elle alimente le moteur électrique à la décélération. En ville, sa consommation n’est pas aussi sobre que sur la route, mais elle reste plus performante qu’une voiture thermique.

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :

Estimer ma future mensualité

Finaliser ma Simulation

Gratuit, immédiat et sans engagement