Quand l’économie se ralentit, le choix d’une SCPI s’avère particulièrement judicieux. En effet, puisque vous investissez sur des fonds propres, sans faire un crédit, vous bénéficiez de garanties pour négocier les acquisitions face à des vendeurs qui ne souhaitent que limiter leur endettement.
La SCPI devient alors un moyen de capter de nouvelles opportunités de marché.

La fiscalité sur les revenus générés par une SCPI de rendement est relativement simple.
Concrètement, vos revenus sont considérés comme des revenus fonciers. Ils s’additionnent à votre assiette fiscale au moment de votre déclaration d’impôt sur le revenu (feuille 2044).

Tout dépend des frais recueillis par la société de gestion qui gère la SCPI en question.
Certains frais permettent de rémunérer les gérants, d’apporter un suivi locatif de qualité tandis que des frais plus conséquents peuvent aussi générer des rentabilités qui vont couvrir davantage que le différentiel.