Estimer ma future mensualité

Réduire mes mensualités

Gratuit, immédiat et sans engagement

Dernière modification le

Que se passe-t-il en cas de séparation pour son rachat de crédits?

Lors d’une union, les époux acceptent le devoir de solidarité précisant que chacun est responsable des dettes de l’autre, même souscrites avant le mariage. Cela peut être contourné avec un contrat spécifique ou en adoptant le régime de séparation des biens. En revanche, après un divorce ou une séparation, les deux parties doivent gérer leurs comptes et dépenses indépendamment.

Estimer ma mensualité

Sans engagement avec réponse immédiate et regroupement en 24h

Rachat de crédit séparation

: l’essentiel

MontantJusqu’à 75.000€
DuréeJusqu’à 144 mois
TauxEn moyenne 5.5%

Rachat de crédit séparation : Comment ça se passe ?

Un divorce entraine très souvent une séparation des biens et comptes. C’est pour cela que les crédits souscrits à deux doivent être revus et partagés entre les deux parties pour que chacune ait une moitié à payer de son côté. Par conséquent, le rachat de crédit est une très bonne solution afin de pouvoir renégocier les termes en place et ainsi préparer sa situation future.

1. Qu’est-ce qui se passe pour un rachat de crédit souscrit pendant un mariage ?

Les époux ayant le devoir de solidarité, la plupart du temps, un crédit doit être souscrit à deux. Toutefois, cela dépend du contrat de mariage et plus généralement du type de régime matrimonial choisi.

Qu’est-ce que la communauté de biens ?

Le régime de communauté de biens implique que les époux restent solidaires dans les dettes contractées pendant leur union. Avec ce régime, il est impossible pour un conjoint seul de racheter des crédits.

L’opération doit être faite ensemble, sous peine d’être très souvent refusée par les organismes de crédit. Même si les revenus ne sont pas du tout égaux, la seconde partie devra figurer en tant que co-emprunteur.

Qu’est-ce que la séparation des biens ?

Le régime de séparation des biens implique que les biens de chaque conjoint leur sont propres, sauf dans le cas des dettes liées au ménage ou à l’éducation des enfants. Ce régime a pour conséquence d’empêcher le couple de posséder un compte joint dans une banque ou un bail où figurent leurs deux noms.

Avec ce régime, il reste possible pour un conjoint de racheter les crédits de son partenaire. Les établissements procèdent alors à une vérification, en demandant par exemple les relevés bancaires séparés de chacun.

Que se passe-t-il dans le cas d’un crédit souscrit avant l’union ?

Pour un crédit ou un rachat de crédit souscrit par un des partis avant le mariage, ce sont les mêmes règles qui s’appliquent. Si le régime de communauté des biens est en place, le devoir de solidarité s’applique. En revanche, en cas de régime de séparation des biens, le parti ayant souscrit le crédit a l’entière responsabilité du règlement des échéances.

2. Qu’est-ce qui se passe pour un rachat de crédit après une séparation ?

Une très grande majorité du temps, un crédit souscrit par un couple concerne un prêt immobilier. Dans le cas d’un rachat de crédit souscrit pendant l’union, après une séparation, le couple dispose de trois solutions possibles.

La revente du bien

Le couple peut décider de revendre le bien immobilier pour rembourser le crédit. Chacun récupéra une partie du prix de vente en fonction de ses parts de propriétés. Ensuite, soit la vente a permis le remboursement total du prêt immobilier, soit il faudra contracter un rachat de crédit pour rembourser le reste du capital dû.

La conservation du bien en indivision

Une autre solution possible est le maintien du bien immobilier. Les deux parties peuvent continuer à vivre dedans, le louer, ou bien un des anciens époux peut vivre dedans seul contre une contrepartie financière. Le devoir de solidarité s’applique toujours pour les travaux et autres frais liés au bien immobilier (taxe foncière, crédit immobilier…).

Le rachat de soulte par l’un des époux

Enfin, la dernière solution possible est la conservation du bien par une seule des parties. Pour ce faire, il doit racheter la soulte de son ancien partenaire, soit la part proportionnelle du bien immobilier. S’il le fait, il en devient l’unique propriétaire.

Comment choisir son rachat de crédits ?

Taux d’intérêt

Durée

Montant des IRA

Type de crédits

Options

Le principal critère de sélection pour un rachat de crédits reste les frais. Il en existe plusieurs types, classés ci-dessous du plus important au moins important :

  1. Taux d’intérêt
  2. Indemnités de remboursement anticipé
  3. Frais de dossier
  4. Fais annexes

Par conséquent, l’attrait principal des offres reste un faible taux d’intérêt. Néanmoins, il faut bien vérifier la durée du rachat proposées puisqu’elle aura un très gros impact sur le coût final.

Un rachat avec un taux très attractif, mais forçant une souscription d’une très longue durée sera sûrement moins intéressant qu’une offre concurrente avec un taux légèrement supérieur, mais offrant plus de liberté sur le choix de la durée de remboursement. Pour être sûr de son choix, il faut calculer les frais soi-même, ou utiliser les outils de simulation disponibles sur les sites des établissements.

Un autre critère important est le type de crédits pris en charge par l’établissement. Tous les organismes n’acceptent pas les rachats de crédit immobilier et à la consommation en même temps. Les options exclusives ou les promotions limitées dans le temps peuvent aussi être des critères de choix pour son rachat de crédits.

1. Chiffrer le coût d’un rachat de crédits

Le coût d’un rachat se calcule en faisant la multiplication de la moitié du montant emprunté par le taux d’intérêt annuel. Ensuite, il faut multiplier ce résultat par la durée du prêt en années. Cette formule simplifiée permet de prendre en compte le remboursement progressif d’un prêt.

Calcul du coût d’un crédit

Coût du crédit = (Montant emprunté/2) x Taux d’intérêt annuel x Durée (années)

Si on connait le montant de la future mensualité, il existe un moyen plus simple : la multiplication de ladite mensualité par la durée du crédit en mois. Ensuite, il suffit de déduire le montant emprunté au résultat trouvé.

Exemple du coût d’un rachat de crédit de 40.000 euros

  • Montant : 40.000€
  • Durée : 7 ans (84 mois)
  • Taux : 4,5%

Coût du crédit = (montant / 2) x taux intérêt annuel x durée en années

Coût du crédit = (40.000 / 2) x (4,5 / 100) x 7 = 6.300€

Dans cet exemple, le coût total du rachat de crédits de 40.000€ est d’environ 6.300€.

Tableau de simulation des mensualités d’un rachat de crédits de 40.000 euros

TauxDuréeMensualitésCoût
5.5%84 mois567,85€7.700€
5%84 mois559,5€7.000€
4.5%84 mois551,2€6.300€

2. Simulation de l’utilisation du rachat de crédits à la consommation

Un souscripteur rembourse trois prêts d’une valeur totale de 35.000€. Il voudrait réduire ses mensualités de 60% afin de pouvoir souscrire à un nouveau crédit.

Situation avant rachat de crédit

Type de prêtMontant restant dûTaux indicatifMensualitéDurée restante
Crédit auto10.000€9%400€70 mois
Crédit renouvelable15.000€10%580€66 mois
Prêt personnel10.000€12%290€48 mois
Cumul total35.000€1.270€58 mois

Avant de procéder au rachat de ses crédits, l’emprunteur remboursait 1.550€ chaque mois.

Situation après l’opération

Montant du nouveau prêt35.000€
Ancienne mensualité1.270€
Nouvelle mensualité508€
Taux d’intérêt5.50%
Durée d’engagement120 mois

Récapitulatif de la situation après l’opération

  • La baisse des mensualités de 60% souhaitée a bien été appliquée
  • Le nouveau taux est plus intéressant que le taux moyen des crédits rachetés
  • Le souscripteur obtient 762€ mensuels supplémentaires et peut souscrire un nouveau crédit

Rachat de crédits : Objectifs

Le rachat de crédit désigne la possibilité pour tout le monde de regrouper plusieurs prêts en cours de remboursement. L’intérêt de cette opération est de profiter de la réduction de 60% sur les mensualités totales afin d’assainir sa situation financière. Toutefois, en contrepartie, le rachat rallonge la durée du prêt et augmente ainsi le coût total du remboursement sur le long terme.

1. Qu’est-ce qui peut être regroupé ?

Il faut au minimum regrouper deux prêts en cours pour pouvoir demander un rachat de crédits.

En général, cela doit se faire pour des montants totaux compris entre 5.000€ et 75.000€. Au-delà, il faudra présenter de très gros revenus stables ou une épargne importante.

2. Quel est le taux moyen pratiqué ?

Le taux d’intérêt pour un rachat de crédits change énormément, en fonction des établissements tout d’abord, mais aussi des modalités souhaitées (durée d’engagement, profil du demandeur, montant, etc.).

Cependant, en moyenne, le taux d’intérêt oscille entre 4.5% et 5.5% pour une majorité d’offres.

3. Quels crédits peuvent être rachetés ?

Une grande majorité des crédits peuvent connaitre un rachat :

  • Les crédits à la consommation : prêt personnel, prêt travaux, crédit auto, micro crédit, crédit renouvelable, etc.
  • Le crédit immobilier
  • Le découvert bancaire et les retards de paiement

Quels sont les crédits exclus du rachat de crédits ?

On compte deux catégories de prêts exclues du rachat de crédits : les dettes de jeu et le crédit professionnel.

4. Quels sont les organismes qui proposent un rachat de crédit ?

La majorité des organismes de crédit proposent des rachats. On dénombre trois grands types d’établissements :

  • Les grandes banques : Crédit Agricole, Caisse d’Épargne…
  • Les banques en ligne : Fortuneo, FLOA Bank…
  • Les établissements spécialisés : Sygma, Crédit Lift…

Il est souvent plus facile de négocier les modalités de son rachat avec les deux derniers. Par exemple, les établissements spécialisés proposent souvent des offres aux conditions plus flexibles.

Comment souscrire à un rachat de crédits ?

1

Trouver l’organisme prêteur

2

Simuler les offres de l’organisme prêteur

3

Remplir le formulaire qui fera office de dossier

4

Fournir les pièces justificatives

5

Envoyer le dossier

6

Étude de faisabilité

7

Réponse de l’organisme

Pour souscrire à un rachat de crédits, il est possible de se rendre en agence et demander un conseiller, de le faire directement par téléphone, ou bien de se rendre sur le site afin d’entamer la procédure soi-même.

Cette troisième méthode est la plus populaire grâce aux outils de simulation permettant à tout le monde de voir les caractéristiques de son futur contrat et grâce aux variations possibles avec les différents paramètres.

Peu importe la méthode, les démarches de souscription d’un rachat de crédits sont identiques :

  1. Choisir l’organisme de crédit
  2. Simuler les modalités de son rachat
  3. Saisir les formulaires pour la création de son dossier
  4. Envoyer les justificatifs demandés
  5. Transmettre le dossier fini

Enfin, l’établissement va procéder à une étude de faisabilité. Il va étudier les informations transmises pour juger du risque et procéder à la validation ou au refus de la demande. Cette procédure est instantanée, notamment pour les souscriptions en ligne.

Quels sont les justificatifs nécessaires ?

Documents administratifs
(pièce d’identité, livret de famille, justificatif de domicile, mariages)

Documents financiers
(bulletins de salaire, contrat de travail, avis d’imposition, relevés bancaires, allocations familiales, loyer)

Contrats de prêts en cours
(Prêt, tableaux d’amortissement, crédits renouvelables)

En général, les organismes demandent les mêmes types de pièces.

  • Justificatifs administratifs : carte d’identité, domicile, livret de famille, etc.
  • Justificatifs financiers : bulletins de salaire, avis d’imposition, justificatifs de revenus, etc.
  • Contrats actifs : prêts en cours, dettes contractées, etc.
  • Justificatifs de patrimoine : épargne, biens immobiliers, assurances vie, etc.

1. Quels sont les prérequis pour y accéder ?

Âge

Nationalité

Solvabilité

Garantie

  • Être majeur (plus de 18 ans)
  • Avoir une pièce d’identité valable en France : carte d’identité, passeport, carte de résident, etc.
  • Posséder un compte bancaire et un relevé d’identité bancaire (RIB) associé

Une fois ces conditions préalables remplies, le véritable critère analysé devient la capacité à rembourser. Il faut pouvoir rembourser mais aussi pouvoir le prouver par exemple en présentant un CDI avec des revenus proportionnels.

Pour les profils limites, il est possible d’apporter des garanties comme un garant physique (un parent) ou l’hypothèque d’un bien immobilier par exemple.

3. Quel est le délai pour obtenir son rachat de crédits ?

En moyenne, le délai d’obtention d’un rachat de crédits est de 8 à 15 jours. Il est parfois possible d’aller plus vite en renonçant à son droit de rétractation de 14 jours.

Notre sélection d’offres

1. Le rachat de crédits FLOA Bank

FLOA Bank rachète uniquement les crédits consommation. Les rachats de prêts accordés oscillent entre 10.000€ et 75.000€ au maximum. L’opération engage sur une durée allant de 2 à 15 ans. La réduction des mensualités est plafonnée à -60%.

Le taux d’intérêt démarre à 4.90%.

Points positifs

  • Taux d’intérêt

Points négatifs

  • Uniquement des crédits à la consommation
  • Plafond bas par rapport au marché

2. Le rachat de crédits Cetelem

Cetelem rachète des crédits immobiliers et des crédits à la consommation. Le montant total des rachats de crédits accordés varie entre 5.000€ et 100.000€, selon les profils. Cetelem engage le créditeur sur 3 à 25 ans au maximum. La baisse des mensualités est limitée à seulement -30%.

Le taux d’intérêt varie de 2% à 9%.

Points positifs

  • Plafonds très élevés
  • Taux d’intérêt qui peut être très intéressant…

Points négatifs

  • Réduction des mensualités limitée à 30% (contre 60% pour la concurrence)
  • …et très variable

3. Le rachat de crédits Cofidis

Cofidis rachète les deux types de crédits : immobiliers et à la consommation. Le montant total des crédits accordés doit être situé entre 3.000€ et 80.000€. La durée de remboursement oscille entre 1 et 12 ans au maximum. La baisse des mensualités est plafonnée à -60%.

Pour cette offre, le taux d’intérêt varie entre 5% et 21%.

Points positifs

  • Petits rachats possibles (3.000€)

Points négatifs

  • Taux d’intérêt très variable

4. Les rachats de crédits Creati

Creatis rachète les crédits à la consommation (pour un montant total compris entre 7.500€ et 250.000€). La durée du rachat de crédits va de 1 à 12 ans au maximum. Creatis rachète également les crédits immobiliers du moment que le montant oscille entre 80.000€ et 500.000€.

Le taux d’intérêt moyen des offres de rachat de crédits est de 5%.

Points positifs

  • Taux d’intérêt bas
  • Montants très élevés et déplafonnés au besoin

Points négatifs

  • Caractéristiques données après réception du dossier

5. Le rachat de crédits CGI Finance

CGI Finance rachète les deux types de prêts : immobilier et à la consommation. Les modalités du rachat sont propres à chaque demande et profil. Elles ne sont transmises qu’à la fin du processus de souscription, au moment de négocier les termes finaux du contrat.

La réduction des mensualités est plafonnée à -60%.

Points positifs

  • Conditions uniques pour chaque demande

Points négatifs

  • Peu d’informations
  • Modalités très variables

6. Les rachats de crédits Credit Lift

Credit Lift rachète les crédits à la consommation d’un montant total compris entre 25.000€ et 100.000€. Il rachète également les prêts immobiliers dont le montant est strictement supérieur à 50.000€. Le rachat engage sur une durée entre 3 et 12 ans.

La baisse des mensualités va jusqu’à -60%.

Points positifs

  • Un taux d’intérêt potentiellement bas
  • Montants déplafonnés au besoin

Points négatifs

  • Manque d’information

Estimer ma mensualité

Sans engagement avec réponse immédiate et regroupement en 24h

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :

Estimer ma future mensualité

Réduire mes mensualités

Gratuit, immédiat et sans engagement