Estimer ma future mensualité

Finaliser ma Simulation

Gratuit, immédiat et sans engagement

Dernière modification le

Comment trouver un prêt en étant retraité ?

Les retraités présentent des risques d’impayés pour les prêteurs en raison des problèmes de santé qu’ils peuvent connaître. Cependant, l’accès aux crédits ne leur est pas fermé s’ils présentent des garanties suffisantes : solvabilité, apport, caution, assurance emprunteur.

Estimer ma mensualité

Sans engagement avec réponse immédiate et réception des fonds en 24h

Quelles sont les banques qui prêtent aux seniors ?

Toutes les banques prêtent aux seniors, souvent sous les mêmes conditions : il faut que le demandeur soit solvable et, même si elle n’est pas obligatoire, qu’il souscrive à une assurance emprunteur.

Quelle banque choisir ?

Que vous soyez âgé de 60, 70 ou 80 ans, vous avez accès au crédit. Les banques ne pratiquent pas de politiques particulières qui en rendraient une plus ouverte aux retraités qu’une autre.

Votre banque actuelle est souvent la mieux placée pour vous accorder un prêt, surtout si vous avez un bon historique financier avec elle.

Faut-il souscrire auprès d’un organisme en ligne ?

Les banques en ligne comme BoursoBank ainsi que les établissements spécialisés dans le crédit comme Cetelem ou Cofidis sont tout aussi fiables que les banques traditionnelles.

Leurs offres sont souvent accessibles à des conditions plus avantageuses au niveau des taux d’intérêt notamment, en plus de proposer des délais d’obtention des fonds plus performants.

Quels sont les types de prêts disponibles ?

Les retraités peuvent souscrire aux mêmes prêts que ceux proposés aux emprunteurs plus jeunes :

Est-il possible pour un retraité d’obtenir un crédit ?

Accéder à un crédit en étant à la retraite est possible, quel que soit le secteur dans lequel l’individu a cotisé.

Y a-t-il un âge limite pour obtenir un prêt ?

La loi ne limite pas l’âge d’obtention d’un crédit.

Cependant, on observe que les prêteurs ont tendance à être beaucoup plus réticents à l’idée de prêter aux personnes de 70 à 85 ans (surtout s’ils ne contractent aucune assurance) puisque le risque de décès ou de dégradation de la santé est trop important.

Faut-il absolument souscrire une assurance ?

L’obtention de ces prêts est souvent conditionnée par la souscription d’une assurance emprunteur avec, parfois, l’obligation de réaliser un examen médical (dans le cas d’un prêt de plus de 200 000€ remboursé intégralement après les 71 ans du souscripteur).

Pour rappel, il n’est pas obligatoire de choisir l’assurance emprunteur de l’organisme prêteur. Vous pouvez faire jouer la concurrence et proposer l’assurance de votre choix.

L’accès à l’assurance est-elle limitée ?

L’assurance emprunteur est généralement indisponible pour les personnes de plus de 80 ans au moment de la souscription, leur rendant difficile, voire impossible, l’accès au crédit.

Il existe deux types de contrats pour les retraités :

  1. Les contrats “groupes” classiques accessibles jusqu’à 65 ans environ : ce sont les contrats que la majorité des emprunteurs souscrivent, ce sont les contrats les moins onéreux
  2. Les contrats “seniors” pouvant être souscrits jusqu’à 80 ans : ce sont les contrats pour les personnes très âgées, qui sont assortis de prestation d’assurances décès plus longues, ils sont plus chers

En cas de décès, qui hérite des dettes ?

Si aucune assurance décès n’a été souscrite, ce sont les héritiers ou les co-emprunteurs qui se chargeront de rembourser le prêt. Les héritiers peuvent renoncer à ces dettes, mais ils devront par conséquent obligatoirement renoncer à tout le patrimoine du défunt.

Les héritiers peuvent aussi choisir l’option de l’acceptation à concurrence de l’actif net. Concrètement, ils acceptent tout l’héritage sauf qu’ils ne sont pas tenus de régler les dettes qui excèdent la valeur des biens du défunt.

Quels sont les prêts pensés pour les retraités ?

Les prêts pensés pour les retraités sont ceux commercialisés par les caisses de retraite ainsi que ceux d’établissements plus ou moins sociaux. Ils sont plus faciles à obtenir que les crédits classiques.

Comment accéder au prêt de la Caisse de retraite ?

Le prêt Caisse de retraite est un crédit immobilier complémentaire, c’est-à-dire qu’il vient s’adosser à un emprunt principal. À lui seul, son montant restreint (de 3 000 à 15 000€) rend impossible l’acquisition d’un bien immobilier.

L’obtention d’un prêt Caisse de retraite n’est possible que dans le cadre de l’achat d’une résidence principale, dans le neuf comme dans l’ancien. Son accès n’est conditionné par aucune justification du niveau de revenus du demandeur.

Pourquoi choisir un mini prêt ?

Le mini prêt est un financement qui peut être une solution pour répondre à un petit besoin d’argent quand les demandes de crédit auprès des banques sont refusées. Les montants prêtés varient de 50€ à 5 000€ sur une durée de 3 à 48 mois.

La particularité de ce type de prêt est qu’il est disponible très rapidement. Les fonds sont débloqués et délivrés dans les 24h après la demande pour les crédits les plus performants (FLOA Coup de pouce, mini prêt Finfrog ou mini prêt Moneybounce).

Les micro crédits sociaux à taux 0

Le micro crédit social (jusqu’à 12 000€) doit être demandé auprès d’associations comme Les Restos du Cœur, Crésus ou encore La Croix-Rouge française. Les démarches sont plus complexes, le projet financé devant servir pour améliorer la situation sociale ou professionnelle du demandeur.

Qu’est-ce que le prêt senior au Crédit Municipal ?

Le Crédit Municipal est implanté dans toutes les grandes villes françaises. Chaque antenne propose des crédits pour les seniors. Par exemple, le Crédit Municipal de Lyon en propose un entre 1 000€ et 50 000€ pour une durée de remboursement de 12 à 120 mois.

Le Crédit Municipal évoque l’assurance emprunteur comme la raison principale pour expliquer cette ouverture vers les seniors (1 prêt sur 3 a été souscrit par des seniors en 2022).

Quelles sont les aides et autres pensions complémentaires pour les retraités ?

Lors du passage à la retraite, les revenus fondent et certains retraités peuvent avoir besoin d’un soutien financier face à la diminution de revenus. Plusieurs organismes proposent des aides financières dédiées aux retraités.

Quelles sont les allocations de la CAF ?

Plusieurs aides au logement sont versées par la CAF, et notamment : l’aide personnalisée au logement et l’allocation de logement sociale.

L’APL et l’ALS sont des aides financières destinées à réduire le montant du loyer ou les mensualités d’emprunt en cas d’accession à la propriété.

Quelles sont les aides des conseils départementaux ?

L’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) et l’ASH (Aide sociale à l’hébergement) sont les principales aides financières allouées par les départements aux personnes âgées dépendantes.

Ces aides permettent de financer une partie des dépenses nécessaires pour rester vivre à domicile malgré la perte d’autonomie, ou de prendre en charge une partie du tarif d’un EHPAD ou d’une USLD.

L’APA permet, en moyenne, de prendre en charge 80% des dépenses de maintien à domicile et l’ASH permet généralement de laisser 10% de reste à vivre minimum au retraité.

Qu’est-ce que l’ASPA ?

Les retraités modestes peuvent bénéficier du minimum vieillesse, nommé officiellement l’ASPA (Allocation de solidarité aux personnes âgées). C’est les caisses de retraite qui la versent.

Il faut avoir plus de 65 ans pour la percevoir, sauf cas exceptionnels (ancien combattant, invalide ou prisonnier de guerre) et toucher des ressources mensuelles inférieures à 1 012,02€ pour une personne seule et à 1 571,16€ pour un couple.

Son montant peut atteindre 12 144,24€ brut maximum par an pour une personne seule et 18 853,92€ brut maximum par an pour un couple. Il est calculé en soustrayant le montant max par mois de l’ASPA (1 012,02€) à ses revenus mensuels bruts.

Qu’est-ce que la pension Agirc-Arrco ?

En tant que salarié du secteur privé, vous cotisez obligatoirement au régime de retraite complémentaire de l’Agirc-Arrco.

Ces cotisations vous permettent de bénéficier, à votre retraite, d’une pension complémentaire à votre retraite de base de la Sécurité sociale.

Le montant de la pension est calculé en multipliant le nombre de points retraite obtenu par la valeur de service du point (actuellement à 1,4159€).

Qu’est-ce que la pension CNRACL ?

Le droit à pension à la CNRACL est acquis après 2 ans de services civils et militaires effectifs. Dès lors, vous pouvez prétendre à une pension de retraite.

Le cumul d’une pension CNRACL et d’une rémunération d’activité privée n’est limité par aucun principe de plafonnement de la rémunération.

Le fonds d’action social (FAS) de la CNRACL

Ce fonds a pour mission d’aider financièrement les retraités qui ont les plus faibles revenus et de favoriser le maintien à domicile.

Les actions incluent notamment le financement d’une aide-ménagère à domicile ou d’une aide à l’amélioration et à l’adaptation de l’habitat. La demande d’aide se fait sur le site internet du CNRACL.

Comment améliorer vos chances d’obtention d’un prêt ?

La stabilité financière, souvent assurée par les pensions de retraite, ne suffit parfois pas pour obtenir un prêt en tant que retraité. Dès lors, que faire pour augmenter ses chances d’obtention ?

Pourquoi privilégier les prêts sur une petite durée ?

Plus la durée est courte et plus l’établissement financier considère que vous avez moins de risque de connaître un changement vous empêchant de rembourser votre prêt correctement.

De plus, les banques souhaitent que vous remboursiez votre prêt avant vos 75 ans, en fait le plus tôt possible, et vous proposeront donc généralement un prêt de durée courte dès le départ (environ 10 à 15 ans pour un prêt immobilier, quelques années pour les autres prêts).

Pourquoi présenter une caution ou une garantie ?

La caution est une sécurité pour le prêteur dans l’éventualité où vous connaîtriez une défaillance au niveau du remboursement. Concrètement, la caution est un proche solvable qui se porte garant du paiement des mensualités en cas d’incident.

Il existe également des garanties. La plus connue étant l’hypothèque dans le cadre d’un crédit immobilier (en cas de défaut de paiement, le prêteur peut saisir le bien mis en hypothèque pour se rembourser).

Exemples de garanties

  • Le gage : vous confiez un bien (bijoux, tableaux…) à un prêteur et obtenez de l’argent en retour (75% de la valeur de l’objet)
  • Le nantissement de compte : vous mettez de l’argent sur un compte bloqué ou une assurance-vie, qui peut être utilisé par le prêteur en cas d’incident
  • La caution bancaire : un organisme de caution ou une banque se porte garant du remboursement en cas d’incident

Pourquoi consulter les offres afin d’identifier la plus abordable ?

Les organismes ne proposent pas les mêmes conditions d’accès à leurs prêts. Soyez proactif et n’hésitez pas à les comparer. Le refus d’un organisme ne veut pas dire que vous ne serez pas accepté chez l’un des concurrents.

Quelles sont les conditions d’accès pour un retraité ?

Pour qu’un senior puisse emprunter, il doit répondre à des critères de revenus, mais également de santé. En effet, les revenus diminuent généralement après la retraite et les risques de santé sont plus importants.

Pour garantir au maximum l’accès au prêt, il faut :

  • Avoir des garanties sérieuses telles que des revenus stables et une épargne
  • Faire une demande pour un prêt de durée courte (environ 10 ans)
  • Être éligible à la couverture assurance emprunteur
  • Avoir un taux d’endettement inférieur à 33%
  • Avoir un apport personnel
  • Être âgé de 60 ans ou moins dans le cas d’un prêt immobilier

Quels sont les justificatifs nécessaires ?

Dans son dossier de crédit retraité, l’emprunteur doit joindre :

  • Des justificatifs administratifs
  • Des justificatifs fiscaux
  • La photocopie de sa pièce d’identité (ou à défaut, de son permis ou passeport)
  • Un relevé d’identité bancaire (RIB)
  • Son dernier bulletin de pension
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois (facture de gaz, d’électricité, etc.)

Quelle est la procédure de souscription ?

Les étapes de souscription sont les mêmes que celles d’un crédit pour un emprunteur traditionnel. Il faudra notamment passer par les étapes suivantes :

La recherche et la demande de prêt

La recherche de l’offre adaptée se fait directement auprès du banquier de l’emprunteur, ou auprès des courtiers spécialisés et autres comparateurs d’offres de prêt.

L’analyse de dossier et l’offre de prêt

Si la solvabilité du souscripteur est bonne, il lui sera formulé une offre concrète de crédit, rédigée en double exemplaire. Ce document indique à l’emprunteur les clauses du contrat de prêt que lui accorde l’établissement.

Le délai de réflexion et la signature du contrat

Le client dispose légalement d’un délai de réflexion de 15 jours pour accepter ou non l’offre préalable. Et même s’il approuve toutes les clauses du contrat, il dispose encore de 14 jours supplémentaires pour se rétracter, à compter de la date de signature du prêt.

Estimer ma mensualité

Sans engagement avec réponse immédiate et réception des fonds en 24h

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Estimer ma future mensualité

Finaliser ma Simulation

Gratuit, immédiat et sans engagement