GotoInvestSCPIInvestir SCPIInvestir 10 000, 20 000 ou 50 000 euros en SCPI

Investir en SCPI : 10k, 20k, 50k €

En décidant d’investir dans des parts de SCPI, vous pouvez désormais diversifier votre patrimoine vers des actifs immobiliers professionnels qui ne sont pas habituellement accessibles aux particuliers.
De plus, l’intérêt de la SCPI est la possibilité d’acquérir un ticket d’entrée modeste.
Voici toutefois les avantages d’une SCPI quand on décide d’investir une somme plus conséquente de l’ordre de plusieurs milliers d’euros.

Offres en cours

Comment investir 10 000, 20 000 ou 50 000 euros en SCPI ?

Diversifier ses choix

Si vous recherchez un endroit où placer votre argent en vue de le faire fructifier ou de bénéficier d’un immobilier au moment de votre retraite par exemple, le choix de la SCPI est une excellente option.
En effet, avec une rentabilité annuelle moyenne de 4,4 %, la SCPI a de quoi retenir toutes les attentions.

Bien sûr, l’un des atouts majeurs est que l’on peut miser une petite somme au départ de l’investissement.

Comment faire lorsque l’on désire investir 10 000, 20 000, voire 50 000 € dans une SCPI ?

Exemple de gains sur 5 ans avec un rendement net de 5%

Montant Investi 10 000 20 000 50 000
Rendement 5% 5% 5%
Loyers annuels 500 1000 2500
Gains sur 5 ans 2 500 5 000 12 500

Part du patrimoine

 

La première chose à garder à l’esprit est que vous devez mesurer le ou les risques encourus.
C’est pourquoi il est recommandé que la somme investie ne représente que 10 ou 15 % du patrimoine global.

L’autre conseil pour investir une somme importante est de ne pas vous focaliser sur une seule SCPI ni sur un seul type de biens.
En effet, plus vous allez chercher à diversifier vos achats de parts de SCPI en fonction des types de biens (bureaux, commerces, logements, écoles, entrepôts, garage, parking, EHPAD, centres médicaux, etc.).

De même, vous pouvez élargir votre horizon en décidant d’investir dans plusieurs SCPI qui détiennent des actifs immobiliers hors de France, en Europe (Italie, Allemagne, Portugal, Espagne) ou dans le monde (États-Unis, Royaume-Uni).

Choisir un courtier SCPI

Pour assurer vos investissements en SCPI, il est essentiel de ne pas vous lancer seul dans cette aventure.
Un investissement, surtout avec une somme de plusieurs milliers d’euros, n’est pas anodin. C’est pourquoi il est vivement recommandé de vous faire conseiller par un professionnel, comme un gestionnaire de biens par exemple.

Vous avez aussi le choix de vous tourner vers un courtier SCPI qui sera sûrement le meilleur intermédiaire pour vous dénicher la SCPI au meilleur rapport qualité/prix.

Toutefois, vous devez vous appuyer sur certains critères pour contacter le bon courtier :

  • Les offres : propose-t-il une diversification des biens et des investissements ?
  • Les services : conseils en matière de fiscalité, recommandations patrimoniales, type de souscription (à crédit, en cash, démembrement, assurance-vie).
  • Les propositions de financement : quel taux ? Quel apport demandé ? Quelles sont les contraintes de domiciliations ? Pour combien de parts ?
  • Les frais : frais de souscription ? Frais de gestion ?

Choisir la SCPI

De même, le choix de la ou les SCPI doit être pensé avec intelligence et prudence.
Il est important de prendre en compte là aussi des critères objectifs, surtout quand on décide d’investir des dizaines de milliers d’euros :

  • Le taux de distribution ou TDVM

Le montant des dividendes versés durant l’année divisé par le prix moyen d’acquisition pour une part. On calcule alors le rendement financier annuel.

  • La variation du prix moyen d’une part (VPM)

Le rapport entre le prix moyen acquéreur de l’année en cours et celui de l’année précédente (en moyenne 1.79 %).

  • Le TRI ou taux de rentabilité interne

Ce taux prend en considération tous les flux pour les ramener sur un taux de rendement annuel (environ 6,87 %).

  • Le TOF (taux d’occupation financier) :

Rapport entre le montant des loyers facturés et celui des loyers qui pourraient être facturés si tous les actifs étaient loués (en moyenne 92 %).

  • Le RAN ou niveau de report à nouveau :

Revenus potentiellement distribuables afin de lisser un aléa ou un imprévu (vacance locative, accident, etc.)

Les avantages d’un investissement en SCPI

Une SCPI permet traditionnellement de collecter l’épargne des particuliers afin de l’investir dans de l’immobilier — souvent tertiaire (bureaux, commerces, entrepôts, hôtels, murs de boutiques, etc.). La SCPI va alors gérer le parc immobilier et reverser une quote-part des loyers perçus de façon régulière (mensuelle ou trimestrielle).
C’est un formidable moyen de détenir de manière indirecte de l’immobilier, que ce soit en France, en Europe ou ailleurs dans le monde.

Voici les principaux avantages d’un investissement en SCPI :

Avantages Détails
La SCPI est accessible Contrairement à un investissement direct en immobilier, l’investissement en SCPI ne demande pas une importante mise de fonds. Le prix du ticket d’entrée varie de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros selon la SCPI.
De plus, plusieurs moyens permettent d’accéder à ce genre d’investissement : en cash, à crédit, en démembrement ou encore via une assurance-vie.
La SCPI offre une bonne diversification Avec une SCPI, vous pouvez détenir un patrimoine diversifié tant sur le type de biens (logements, bureaux, commerces, entrepôts, etc.), la classe des actifs ou simplement selon la zone géographique (France, Paris intra-muros uniquement, Europe, etc.)
La SCPI est gérée par un professionnel En décidant d’acheter des parts de SCPI, vous déléguez l’entière gestion du parc immobilier à une société de gestion. Celle-ci s’occupe de tout : recherche des biens et des locataires, gestion des actifs, travaux éventuels, cession des biens, versement des quotes-parts de loyers.
La mutualisation des risques Comme le patrimoine d’une SCPI est plus large, les risques sont mutualisés sur plusieurs actifs immobiliers (impayés des loyers, vacance locative, sinistre important, etc.).
Astuce : pour réduire au maximum les risques, il est recommandé d’investir sur plusieurs SCPI avec des stratégies d’investissements différentes.
Une très bonne rentabilité Là où l’investissement en direct dans l’immobilier n’offre pas toujours un rendement de qualité, le choix de la SCPI est intéressant, car la rentabilité est toujours supérieure à ces placements traditionnels (en moyenne plus de 4 %/an).
Toutefois, même ce choix est une alternative à considérer compte tenu de la diminution des rendements de fonds, la SCPI ne garantit pas le capital.
Un marché organisé à la revente Avec une SCPI, vous avez le choix de revendre vos parts via 3 moyens :
• Revendre sur le marché primaire si la SCPI est à capital variable.
• Revendre sur le marché secondaire si la SCPI est à capital fixe.
• Acheter ou revendre des parts sur le marché dit « gré à gré ».
Une réglementation encadrée Chaque SCPI de qualité évolue dans un cadre réglementaire et légal en étant sous la responsabilité de l’AMF (Autorité des marchés financiers)

Les risques d’un investissement en SCPI

Même si la SCPI s’avère être une solution très intéressante pour investir votre argent et ainsi détenir de l’immobilier professionnel, ce type de placement possède toutefois des risques qu’il est important d’identifier.

Risques/contraintes Détails
Risque de perte de capital Comme tout investissement, quelle que soit la SCPI, le capital n’est jamais garanti. En effet, la valorisation des parts dépend principalement de l’évolution du marché immobilier.
Risque de revenu Le dividende n’est jamais garanti, car s’il dépend de la gestion de la SCPI, il peut être réduit grâce à la diversification du patrimoine.
Risque de vacance locative Là encore, les dividendes versés aux associés dépendent du taux d’occupation des actifs de la SCPI.
Risque de liquidité pour l’associé Selon les conditions de l’offre et de la demande au moment de la vente des parts, l’épargnant peut s’exposer à un risque de liquidités.
Des frais de sortie éventuellement élevés Selon la SCPI, les frais obligatoires (enregistrement et intervention) peuvent monter jusqu’à 10 % (assimilable à des frais de notaire ou d’agence immobilière)
La durée d’investissement Le choix de la SCPI est souvent synonyme de placement à long terme, sauf si vous vous tournez vers une SCPI de rendement. Habituellement, l’investissement est de 8, 15 voire 22 ans au terme duquel vous pouvez utiliser vos liquidités.
Bon à savoir

Comme pour toute société, la société de gestion qui gère les SCPI peut faire faillite. Dans ce cas, l’AMF va charger une autre société agréée pour gérer la SCPI en question.

Offres en cours

Plusieurs sortes de SCPI existent selon vos objectifs, mais on retient deux principales SCPI : les SCPI de rendement et les SCPI fiscales.
La SCPI de rendement permet de bénéficier de revenus complémentaires en investissant sur des biens comme des bureaux, des commerces, des parkings.
La SCPI fiscale s’intéresse à un patrimoine de logements avec des caractéristiques précises (situation géographique, services de proximité). Ce type de SCPI permet de réduire vos impôts.

Avec une SCPI Pinel, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt correspondant au dispositif Pinel.
Le pourcentage de réduction fiscale dépend de votre durée d’engagement.

Durée de l’investissement Taux de réduction fiscale
6 ans 12 % (limite de 36 000 €)
9 ans 18 % (limite de 54 000 €)
12 ans 21 % (limite de 63 000 €)

 

L’investissement dans une SCPI par le biais d’une souscription à un contrat d’assurance-vie est une méthode efficace pour vous constituer une épargne en vue d’une retraite ou d’une succession.
Vous bénéficiez d’un abattement fiscal dans le cadre de la transmission et profitez d’une exonération fiscale.