Fonctionnement assurance vie

Simuler mon contrat d’assurance vie

Finaliser ma simulation

Gratuit, immédiat et sans engagement

Garantie plancher assurance vie

Le capital des supports en unités de compte d’un contrat d’assurance vie n’est pas obligatoirement garanti, contrairement à celui des fonds en euros. Pour sécuriser votre investissement et sa transmission en cas de décès, les assureurs proposent de souscrire une garantie plancher.

Un conseiller Meilleurtaux me rappelle gratuitement et sans engagement

•0€ de frais d’entrée et de sortie
•Versement et retrait libre
•Souscription 100% digitale
•dès 500€

Garantie plancher assurance vie

: l’essentiel

Fonctionnement d’une garantie plancherAssurance décès qui protège l’argent investi dans les unités de compte
Types de garantie plancherGarantie plancher indexée, garantie plancher à cliquet, garantie plancher majorée ou vie entière

Qu’est-ce que la garantie plancher d’une assurance vie ?

Les placements sur des supports à rendement variable et à capitaux non garantis comme les unités de compte (UC) sont des outils à moyen ou long terme. Il est conseillé de racheter son contrat lorsque celui-ci a généré des intérêts. Le dénouement en période de crise, quand les marchés financiers ne produisent pas de gains, est défavorable.

Cependant, en cas de décès du souscripteur d’une assurance vie, les bénéficiaires n’ont pas la possibilité de reporter le dénouement.

Pour éviter une perte de valeur en cas de dénouement suite à décès, il est possible d’opter pour une garantie plancher.

Comment fonctionne la garantie plancher ?

La garantie plancher est une assurance décès à l’intérieur de votre police d’assurance vie monosupport ou multisupport. C’est un système de prévoyance qui protège l’argent investi dans les UC. Les fonds euros sont eux déjà protégés par le capital garanti.

Bon à savoir

Elle est activée en cas de décès de l’assuré pour permettre le versement d’une somme au moins égale aux primes versées aux bénéficiaires. Elle doit généralement être souscrite dès l’ouverture du contrat.

Certaines protections sont étendues aux risques invalidité, dépendance et même chômage.

Toutes les causes de décès ne sont pas couverte par la garantie plancher. Les conditions d’application peuvent exclure certaines circonstances comme le suicide ou la pratique d’un sport extrême.

Enfin, la garantie n’est pas intégrale. L’établissement bancaire est libre de fixer un seuil de perte ou de capital au-delà duquel la garantie ne s’applique pas.

Une dépense supplémentaire

La garantie plancher prend différentes formes selon les contrats. Elle peut être obligatoire ou en option.

Son prix varie en fonction du niveau de garantie souhaité, de la performance du placement et de l’âge de l’assuré. Il peut aller d’une dizaine d’euros annuels pour un jeune investisseur jusqu’à trois cents euros pour un souscripteur de plus de soixante-dix ans.

Bon à savoir

Dans certains contrats d’assurance vie, la garantie plancher est gratuite. Il faut alors être vigilant aux frais de gestion. Certains établissements la répercutent dans les coûts de fonctionnement et les droits d’entrée.

Si vous souhaitez souscrire une garantie plancher, comparez les conditions de vente et d’application et intégrez son montant dans votre simulation de rendement.

Jusqu’à quel âge peut-on souscrire une garantie plancher ?

La garantie plancher est souvent soumise à une limite d’âge. Chez certains assureurs, elle cesse de fonctionner en cas de décès du titulaire survenu après soixante-dix ou soixante-quinze ans.

Sa souscription peut être subordonnée à un questionnaire de santé et une visite médicale.

Les différents types de garantie plancher

La plus courante et la moins chère des assurances est la garantie plancher simple. Elle couvre votre contrat à hauteur des primes versées moins les éventuels rachats partiels.

Par exemple, vous versez pour 75.000 euros de primes et rachetez 10.000 euros de votre épargne. À votre décès, la somme disponible pour les bénéficiaires est de 60.000 euros. Votre investissement a enregistré une baisse de 5.000 euros. Grâce à la garantie plancher simple, les bénéficiaires recevront 65.000 euros composés de :

  • 60.000 euros d’encours
  • 5.000 euros de garantie.

Garantie plancher indexée

La garantie plancher indexée fonctionne comme une garantie plancher simple sauf que sa valeur est revalorisée chaque année selon un indice défini par le gestionnaire et mentionné dans le contrat.

Vous placez 25.000 euros dans des unités de compte avec une garantie plancher indexée à 3,5%. Au bout de dix ans, votre capital garanti est de 35 265 euros. Vous n’effectuez aucun rachat. À votre décès, votre police vaut 27.000 euros, prélèvements sociaux déduits. Vous avez réalisé une plus-value de 2.000 euros. Le total de votre placement est néanmoins inférieur au seuil de la garantie plancher indexée. Les bénéficiaires percevront 35.265 euros composés de :

  • 27.000 euros de primes
  • 20000 euros d’intérêts
  • 6.265 euros de garantie

Garantie plancher à cliquet

Avec la garantie plancher à effet cliquet, l’établissement financier s’engage à verser aux destinataires des fonds équivalents au plus haut niveau atteint par le contrat, moins les retraits.

Ainsi, vous placez 100.000 euros dans des unités de compte. À son plus haut niveau, votre contrat vaut 130 000 euros. Au jour de votre décès, le montant des encours est de 115.000 euros. Les personnes désignées par la clause bénéficiaire obtiendront 130.000 euros composés de :

  • 100.000 euros de primes
  • 15.000 euros d’intérêts
  • 15.000 euros de garantie plancher à cliquet

Bon à savoir

Cette option n’est pas toujours proposée pour les assurances-vie. Vous pouvez en principe la souscrire n’importe quand, à condition d’avoir moins de 65 ans et de vous soumettre à une visite médicale.

Garantie plancher majorée ou vie entière

Lors de la souscription d’une garantie plancher majorée ou vie entière, l’assureur et le détenteur du compte affectent un coefficient multiplicateur au capital atteint. Au moment du dénouement suite à décès, les bénéficiaires encaisseront les primes et les intérêts, augmentés du coefficient.

Ainsi, il a été décidé que les versements aux bénéficiaires représenteraient 120% des encours. 100.000 euros de primes ont été déposés et au, moment du décès, les intérêts sont de 20.000 euros. Suite au décès, les personnes nommées recevront 144.000 euros :

  • 100.000 euros de primes
  • 20.000 euros d’intérêts
  • 24.000 euros de garantie plancher majorée

Cette garantie peut permettre d’assurer des revenus de substitution au conjoint survivant en cas de décès.

Pour la souscrire, vous devez vous soumettre à un questionnaire médical et, dans certains cas, à une visite médicale.

Un conseiller Meilleurtaux me rappelle gratuitement et sans engagement

•0€ de frais d’entrée et de sortie
•Versement et retrait libre
•Souscription 100% digitale
•dès 500€

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :