FAQ
  • Un taux d’intérêt bas ;
  • Une durée de remboursement en adéquation avec son âge ;
  • Une suppression des indemnités de remboursement anticipé (soit 3% du capital restant dû en cas de revente) ;
  • La caution de prêt : plus avantageuse que l’hypothèque car le gain est de 1 à 2 points ;
  • Une assurance de prêt en-dessous de 0,40% qui est la fourchette haute ;
  • Frais de dossier de prêt allégés ou exonérés.

Il est tout à fait possible de contracter un mono-emprunt dans la règle des 33 % d’endettement maximum autorisé.

Mathématiquement oui. En comparaison, des placements financiers bancaires rapportent entre 0,5 et 1,5%, alors qu’un placement immobilier en location rapportera entre 1,5 et 5% en fonction du bien. De plus, au bout de 10 ans l’emprunteur aura amorti ses frais d’acquisition et pourra espérer une plus-value en cas de revente du bien.

Un courtier en prêt immobilier rompu à la négociation, saura minorer les points négatifs et valoriser les points déterminants de votre dossier comme votre potentiel professionnel, ou encore vos qualifications en dehors des critères d’étude de prêt.

Exemple : vous achetez dans de l’ancien et vous êtes bricoleur. Pour la rénovation, Il n’y aura donc aucun surcoût de main d’œuvre.