Les intérêts des assurances-vie sont soumis aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS et prélèvement de solidarité). Depuis le 1er janvier 2018, cela représente une taxe de 17,2%.

Les prélèvements sociaux sont prélevés chaque année pour les fonds en euro. Ils sont aussi retenus lors d’un rachat partiel ou total ou du décès de l’assuré pour les fonds en euro et les unités de compte.

Vous ne payez pas directement les prélèvements sociaux. Ils sont calculés et retenus par l’établissement financier chaque année et au moment du rachat ou du décès de l’assuré.

Les contrats rachetés dans l’année qui suit la mise en invalidité du souscripteur ou de son conjoint ont droit à une exonération des prélèvements sociaux. Vous n’êtes pas redevable de la CSG et de la CRDS si vous avez votre résidence fiscale hors de France.