FAQ

Les parts peuvent être égales ou selon un pourcentage défini à la discrétion de l’assuré.

Il est très important de prévoir cette situation. En cas de décès d’un bénéficiaire, sa part ne sera en effet pas versée à ses ayants droits sauf s’ils sont désignés bénéficiaires de second rang.

Il est possible de modifier ses bénéficiaires à condition que ceux-ci n’aient pas fait acte d’acceptation. Il y a des exceptions toutefois, notamment à l’occasion de la naissance d’un enfant, d’un divorce ou d’une ingratitude à l’égard de l’assuré.