Votre contrat d’assurance-vie à frais réduits

100% en ligne chez Linxea

Découvrez l’offre

Dernière modification le

Comment choisir entre une assurance-vie et un PEL ?

Le Plan d’Épargne Logement ou PEL est un taux de prêt immobilier à 2.2%, il est un produit bancaire réglementé par l’État. Son rendement moyen est de 1% avec une durée de 10 à 15 ans pour la capitalisation des intérêts.

Taux de rendement moyenAssurance vie : 1.5%
PEL : 1%
Frais principauxAssurance vie : entrée, de gestion et d’arbitrage
PEL : aucuns frais
Nombre maximum par personneAssurance vie : pas de limite
PEL : 1 personne
ObjectifsAssurance vie : diversifier son épargne, fiscalité à long terme
PEL : achat immobilier

Comparatif assurance vie et PEL

Alors que l’assurance vie est un investissement d’épargne régi par le Code des Assurances, le PEL, Plan d’Épargne Logement, est un investissement bancaire, commercialisé uniquement par des banques.

1. Tableau comparatif de l’assurance vie et du PEL

CaractéristiquesAssurance viePEL
Rendement moyen1,5% en fonds en euros1%
Type d’épargneVersement manuel ou automatiqueVersement initial de départ puis automatique
Montant maximumPas de plafondPlafond de 61.200€
Fraisd’entrée, de gestion, d’arbitragePas de frais
Durée•Pas de limitation
•Fiscalité avantageuse après 8 ans
•4 à 10 ans pour les versements
•10 à 15 ans pour la capitalisation des intérêts
Détention par personnePas de limite1 par personne
TransmissionFiscalité avantageuseAucun avantage
ObjectifÉpargne à long terme
Objectifs divers
Achat immobilier grâce aux droits au prêt (Taux de 2,2%)

Quelle est la différence de fiscalité entre l’assurance vie et le PEL ?

Fiscalement, l’assurance vie présente beaucoup d’avantages par rapport au PEL. La fiscalité est l’atout principal de l’assurance vie alors que le PEL offre un rendement sécuritaire sur un moyen terme avec aucun avantage fiscal.

  • Assurance vie : sa fiscalité est avantageuse après 8 ans et dans le cadre des successions
  • PEL : les intérêts sont fiscalisés annuellement au taux de 30% (PFU), 12,8% de prélèvement forfaitaire et 17.2% de prélèvements sociaux. Aucun avantage successoral

Fiscalité en cas de rachat

L’assurance vie se distingue du PEL dans le cadre du rachat partiel. Il est possible de retirer une partie de son épargne sur un contrat d’assurance vie, tout en conservant ce contrat ouvert avec ses avantages : on appelle cela rachat partiel. Cette opération n’est pas possible avec un PEL, le rachat entraîne la clôture du PEL.

La fiscalité d’un PEL pour un rachat total dépend de l’âge du contrat :

  • Moins de 2 ans : intérêts au taux de 1% fiscalisés tous les ans PFU de 30% ou IR
  • Plus de 2 ans : intérêts aux taux de 0,25% (Compte Épargne Logement) fiscalisés au PFU de 30% ou IR

Pour l’assurance vie, la fiscalité dépend du même facteur :

  • Moins de 4 ans : PFU de 30% ou IR pour les contrats ouverts après le 27.09.2017; 52,2% pour ceux ouverts avant
  • Entre 4 et 8 ans : PFU de 30% ou IR pour les contrats ouverts après le 27.09.2017; 32,2% pour ceux ouverts avant
  • Plus de 8 ans : PFL de 24,7% ou IR pour les contrats avec rachats inférieurs à 150.000€. PFU de 30% pour les contrats avec rachats supérieurs à 150.000€ et ouverts après le 27.09.2017

Pour les contrats dépassant les 8 ans d’ancienneté, lors d’un rachat partiel ou total, l’assuré bénéficie d’abattement fiscal de 4.600€ pour un célibataire et 9.200€ pour un couple.

Exemple de rachat partiel assurance vie

Exemple du rachat partiel de 10.000€, d’un contrat assurance vie de 20.000€ (8.000€ d’intérêts) ouvert par un célibataire, en janvier 2012 dont la part des intérêts dans la somme rachetée est de 40%.

Montant de l’assurance vie20.000€ dont 8.000€ d’intérêts (40%)
Montant du rachat partiel10.000€
Montant des intérêts4.000€ (40% du rachat partiel)
Imposition❌ car < 4.600€

Le montant étant inférieur à 4.600€, et la personne étant seule, les intérêts ne sont pas fiscalisés. L’assuré doit seulement régler les prélèvements sociaux de 17,2%, soit un montant de 688€ (4.000€ x 17,2%).

Fiscalité en cas de décès ou succession

La fiscalité de l’assurance vie est l’avantage principal de ce mode d’épargne. Elle est un outil de transmission successoral très performant, ce qui n’est absolument pas le cas du PEL. Il est un produit d’épargne bancaire classique qui ne bénéficie d’aucun avantage fiscal en cas de décès.

L’assurance vie est un outil privilégié en matière de succession. Il permet d’organiser la transmission de patrimoine en utilisant des conventions nommées clauses bénéficiaires. Le détenteur d’un contrat d’assurance vie peut désigner les héritiers qu’il souhaite, même hors cercle familial, par des clauses bénéficiaires précises.

Tableau de la fiscalité en cas de décès d’une assurance vie et PEL

Âge lors des primesAssurance viePEL
Avant les 70 ans de l’assuréAbattement de 152.500€ par bénéficiaireLe PEL est intégré dans l’actif successoral du défunt.
Après les 70 ans de l’assuré•Abattement de 30.500€ sur les primes versées pour l’ensemble des bénéficiaires
•Les intérêts sont entièrement défiscalisés
•Abattement de 30.500€ sur les primes versées pour l’ensemble des bénéficiaires
•Les intérêts sont entièrement défiscalisés

Exemple de fiscalité lors d’une succession

M. X détient un contrat assurance vie d’une valeur de 300.000€. Il décède après avoir désigné ses 2 enfants bénéficiaires à parts égales dans la clause bénéficiaire de son contrat.

M. X était âgé de 68 ans en 2001 lorsqu’il a versé les primes de son contrat. Dans ce cadre, chaque enfant bénéficiaire perçoit un capital de 150.000€ sans droits de succession.

En comparaison, M. Y décède avec un PEL de 80.000€. Dans le cadre de la succession, ses 2 enfants bénéficient à hauteur de 50% du PEL en pleine propriété.

Ce montant de 40.000€ par enfant est intégré dans leur actif successoral. Ce capital est imposable ou pas en fonction de l’abattement successoral de 100.000€ par enfant (sur une période de 15 ans).

Quel est le meilleur placement selon les besoins ?

L’assurance vie et le PEL sont des produits d’épargne complètement différents. L’assurance vie est un produit d’épargne, souple et pouvant répondre à de multiples objectifs, alors que le PEL est destiné à préparer un achat immobilier.

BesoinsAssurance viePEL
Diversifier son épargne+++
Achat immobilier+++
Préparer sa retraite+++

Assurance vie pour ses projets d’épargne

L’assurance vie présente une souplesse qui permet d’investir sur la quasi-totalité des marchés financiers. Les performances dépendent des choix d’investissement et de la gestion du contrat de l’assuré. L’assurance vie répond aux différents besoins : préparer sa retraite, sa succession, un achat immobilier, constituer une épargne.

Les nouveaux contrats d’assurance vie en ligne

Les nouveaux contrats d’assurance vie en ligne sont devenus des contrats haut de gamme à frais réduits, voire nuls. L’offre est de grande qualité avec des intervenants comme LINXEA.

PEL pour développer son capital

Le PEL est lié à l’immobilier. Le produit est réglementé pour préparer un achat immobilier par l’intermédiaire de droits aux prêts obtenus par l’effort d’épargne. L’intérêt du PEL demeure dans son taux brut de 1% et dans le fait de se constituer une « épargne forcée » grâce aux versements périodiques.

PEL, un produit privilégié par les banques

Le PEL demeure un produit privilégié par les banques et constitue toujours, dans le référentiel du prêteur immobilier, une preuve de préparation et de constitution d’apport personnel dans le cadre d’un achat immobilier.

4. Transférer son épargne d’un PEL à une assurance vie

En matière d’épargne, le transfert entre ces deux produits n’est pas possible. Il faut clôturer le PEL et investir cette épargne devenue disponible sur un contrat d’assurance vie. Financièrement, cette opération est à considérer, car les avantages sont nombreux comme la souplesse, la fiscalité et la disponibilité.

Les inconvénients n’existent quasiment plus avec des frais d’entrée nuls sur beaucoup de contrats d’assurance. La seule réserve que l’on peut noter est la clôture d’un PEL de moins de 2 ans, avec un taux brut calculé sur la base du taux du Compte Épargne Logement, CEL, à 0,25%.

Comparatif des offres d’assurance vie et de PEL

Les offres des contrats d’assurance vie sont proposées par une multitude de distributeurs, assureurs, courtiers, banques en ligne et traditionnelles. Le PEL est quant à lui distribué par les banques traditionnelles en priorité.

1. Les offres d’assurance vie

2. Les offres de PEL

Le PEL étant un produit bancaire réglementé par l’État, il ne bénéficie pas d’offres particulières.

Notre avis sur l’assurance vie et le PEL

L’assurance vie et le PEL font partie des produits d’épargne les plus souscrits en France. Il est donc important de comparer les avantages et les inconvénients des deux produits afin de mieux choisir.

1. Avantages et inconvénients de l’assurance vie et PEL

L’assurance vie présente beaucoup d’avantages pour peu d’inconvénients. L’offre d’une assurance vie a été profondément modifiée avec une diminution des frais depuis quelques années.

Avec un taux de prêt immobilier de 2,2%, trop élevé par rapport au marché du crédit immobilier, l’intérêt du PEL est restreint.

Assurance viePEL
AvantagesFiscalité avantageuse
Choix multiples de gestion
Multitude de supports
Gestion du risque
Pas de frais
1% brut soit 0.7% net d’impôt avec plafond de 61.200€
Sécurité des fonds avec rendement supérieur au compte sur livret
InconvénientsFrais
Restrictions sur les fonds en euros
1 PEL par personne
Pas de rachat partiel

2. Souscrire une assurance vie ou un PEL

La souscription d’une assurance vie est possible en ligne, en choisissant le produit, ou par l’intermédiaire d’une banque, d’un assureur, d’un courtier ou d’un réseau de conseillers financiers.

En ce qui concerne le PEL, la souscription est principalement faite avec une banque traditionnelle.

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :

Votre contrat d’assurance-vie à frais réduits

100% en ligne chez Linxea

Découvrez l’offre